Site non officiel du Service de Sécurité Incendie de la Ville de Lévis

REPORTAGE 2020/08/12. Retraite du chef Claude Boucher. C’était mercredi le 12 août que le chef Claude Boucher effectuait son dernier quart de travail. Claude a débuté sa carrière pour la municipalité de Saint-Henri en 1979 comme pompier volontaire ( dans le vrai sens du terme) . À cette date, il n’y avait pas encore de pompiers à Saint-Louis-de-Pintendre, desservi par la Ville de Lévis (policiers- pompiers) par entente municipale. Ce n’est qu’un peu plus de deux ans plus tard, soit en 1982, qu’un Service de sécurité incendie est créé dans sa municipalité et qu’il en fera partie. Claude a été embauché également en 1981 par la Ville de Saint-Romuald à titrer de pompier à temps partiel. À la création de la Régie inter municipale de police et de direction incendie de Saint-Romuald, Saint-Jean-Chrysostome et Charny que Claude a été promu par le Directeur Gilbert comme chef de division à temps partiel. Vers les années 1996, Claude a été embauché par la Ville de Sainte-Foy comme lieutenant à temps plein. Quelques temps plus tard, il a été promu capitaine aux opérations. De 2000 à 2002, il a été nommé assistant à la Direction sous la gouverne du Directeur Moreau. À la fusion de 2002, Claude a été nommé chef de district pour la nouvelle grande Ville de Québec. En 2003, Claude a décidé de laisser Québec pour accepter un poste de chef de division pour la nouvelle Ville de Lévis. Nous nous souviendrons de Claude dans un premier temps, comme un leader pour ses pairs en matière de sécurité incendie. Claude est à l’incendie ce qu’Obélix est à la potion magique. Le seul chef qui parlait d’incendie dès qu’il mettait un pied dans une caserne. Il a toujours supporté tous les pompiers quel que soit leur grade, dans l’amélioration de leurs compétences opérationnelles. Nous pouvons affirmer que si certains officiers et sous-officiers ont performé et excellé dans leur carrière, il y a une partie dont le crédit va à Claude. C’est en partie pour cette raison que le Service de la sécurité incendie de la Ville de Lévis est ce qu’il est aujourd’hui. Tellement humble qu’il ne sera pas en accord avec ces propos. Dans un second temps, nous nous souviendrons de Claude comme un gars toujours positif et prêt à donner sa chemise à un pur étranger dans le besoin. Toujours présent pour les activités humanitaires. Toujours partant pour dépanner quiconque et pour n’importe quelle raison. Nous ne pourrions terminer sans parler des expressions de Claude tels : Ce soir, ça sent le feu…La lune nous regarde…C’est l’fun, en …On a une belle job, en …On s’en va vers un monde meilleur. Le tout s’est terminé jeudi matin à 7h00 l’heure de la retraite de Claude a sonné. Le Directeur, les membres de la direction et plusieurs pompières et pompiers se sont joints pour lui faire une haie d’honneur à la sortie de la caserne 2. De la part de tous les pompières et pompiers, du personnel de la prévention et du personnel civil, bonne retraite Claude. Bonne retraite Claude Guy Roberge SPIL.CA