Site non officiel du Service de Sécurité Incendie de la Ville de Lévis

Reportage

2020/04/19. Accident de la route le 20 février 2019 sur le chemin Ste-Anne, dans le quartier St-Étienne-de-Lauzon. De la très belle visite en caserne. Vendredi   le   11   octobre   2019,   les   pompiers   des   équipes   43   et   63   ont   eu   une   très   belle   visite   en   caserne,   celle   de   Sara Laplante. Sara   est   une   jeune   fille   de   28   ans   qui   a   été   impliquée   dans   un   important   accident   de   la   route   le   20   février   2019   sur   le chemin   Ste-Anne,   dans   le   quartier   St-Étienne-de-Lauzon.   Ce   sont   les   équipes   43   et   63   qui   sont   intervenus   sur   cet   appel, assistés par 2 pompiers de la caserne #2 à bord du véhicule d’intervention spécialisé en mâchoires de vie. Plus   d’une   heure   a   été   nécessaire   pour   sortir   Sara   de   son   véhicule   qui   avait   percuté   de   plein   fouet   un   camion   remorque qui circulait en direction opposée. Les blessures que Sara a subies ont été nombreuses et importantes. C’est   par   hasard   et   via   les   réseaux   sociaux   que   Sara   a   pris   contact   avec   des   membres   du   service   des   incendies   de   Lévis. C’est ce qui a rendu possible cette belle rencontre. À   l’arrivée   de   Sara,   nous   avons   été   impressionnés   par   son   état   de   santé   et   son   niveau   de   récupération.   Plusieurs pompiers   présents   sur   les   lieux   de   l’accident   ont   avoué   avoir   eu   beaucoup   d’inquiétudes   pour   la   santé   de   Sara   et   ses chances   de   récupérer   complètement   de   cet   accident.   En   la   voyant   sortir   du   véhicule   de   ses   parents,   pratiquement   sans boitement, nous avons été très impressionnés. C’était seulement 8 mois après l’accident. Sara    est    une    jeune    fille    pleine    d’énergie,    de    détermination    et    de    persévérance.    Son    excellente    forme    physique    a grandement contribué à son rétablissement rapide. Un   long   chemin   reste   à   faire   pour   que   le   rétablissement   soit   complet,   mais   il   n’y   a   aucun   doute   qu’avec   son   acharnement et sa détermination, Sara y parviendra en un temps record. Voici le résumé que Sara nous a fait de ses blessures et du parcours qu’elle a dû faire pour son rétablissement: Blessures : Côté gauche: o Fracture ouverte du fémur et du genou avec ligaments sectionnés. o Fracture du péroné Côté droit: o Fracture de la rotule o Fêlure du tibia o Lacération profonde du mollet avec peu de substance recouvrant l’os. Opérations nécessaires : Côté gauche : o Débridement de plaie. o Insertion de matériaux chirurgicaux au fémur et au bassin (vis, plaques et tiges) o Reconstruction ligamentaire o Retrait complet de la rotule gauche sans remplacement. Côté droit : o Débridement   de   plaies   et   ablation   d’une   partie   du   muscle   jumeau   antérieur   avec   un   total   de   plus   de   160 broches pour refermer la plaie. 3 jours plus tard, j’arrivais à faire quelques pas avec ma marchette. Traitements : Suite   à   ma   sortie   de   l’hôpital,   3   semaines   plus   tard,   j’ai   débuté   une   réadaptation   intensive   au   CRDP   de   Charny   dans   le programme   «   Blessures   orthopédiques   graves   »   (BOG)   avec   une   merveilleuse   équipe   de   spécialistes   en   or   qui   ont travaillé   tout   aussi   fort   que   moi   afin   de   me   remettre   sur   pied.   Mme   Stéphane   Pelletier   en   physiothérapie,   Mme   Catherine Laplante   en   ergothérapie,   Mme   Isabelle   Boulet   en   travail   social   et   M   Martin   Doyon   en   neuropsychologie.   Cette   belle équipe est coordonnée par Mme Labbé. Je côtoie encore ceux–ci chaque semaine à plusieurs reprises. Quelle chance de les avoir! Maintenant,   j’ai   recommencé   quelques   activités   sportives;   marche,   vélo   stationnaire,   golf   et   balle-molle   avec   adaptation (position fixe et sans courir). J’attends   une   orthèse   confectionnée   sur   mesure   en   attendant   les   opérations   pour   les   atteintes   aux   ligaments   et   pour   la reprise des sports plus exigeants. De   plus,   aussitôt   que   j’ai   pu   marcher   avec   une   canne,   en   juin   2019,   j’ai   fait   l’acquisition   d’un   VTT   LTZ400   pour   remplacer   le sport au cours de l’été. De plus, je débute l’entrainement en salle sous peu. Avant   mon   accident,   j’étais   une   fille   très   active   et   je   pratiquais   plusieurs   sports   plusieurs   fois   par   semaine;   hockey, baseball,   snowboard   et   cross-country.   Cela   m’a   permis   de   me   rétablir   plus   vite   et   de   repousser   chaque   limite   toujours plus loin. Je   dois   aussi   la   vie   aux   héros   qui   m’ont   su   me   sortir   de   ma   voiture   et   limiter   les   dégâts   sur   mes   jambes   comme   des   pros, ils sont mes anges. Texte : Sara Laplante Photos : ARCHIVES Reportage :   www.spil.ca INFOCUS WEB | © 2020 TOUS DROITS RÉSERVÉS À SPIL.CA.
· · · ·